Djibouti : Libération du journaliste Mohamed Ibrahim Waiss


Vidéo : Lien

Le journaliste djiboutien du site d’informations et radio en ligne La Voix de Djibouti, Mohamed Ibrahim Waiss, violemment arrêté par la police le 8 août 2014, alors qu’il couvrait une manifestation d’opposants à Balbala Hayabley en banlieue populaire de la capitale djiboutienne, gardé à vue avec violence trois jours, sans accès à son avocat ni à un médecin, puis présenté le 11 août 2014 devant un substitut du procureur de la République qui l’a placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de la République de Djibouti, Gabode, au motif fallacieux de financement et de participation à des manifestations illicites, a été libéré aujourd’hui 21 août 2014 vers 11 heures et demie par la chambre correctionnelle de Djibouti siégeant en matière de flagrants délits. Le tribunal a prononcé sa mise en liberté d’office.

Il est sorti de la prison de Gabode vers 17 heures.

Monsieur Waiss, qui n’a jamais été soigné pour la violence policière subie à l’œil et en plusieurs autres endroits du corps, doit subir des examens médicaux.

Remerciements:

Merci est un mot trop petit pour témoigner notre gratitude et admiration pour l'excellent travail que font :